Seaqual et Seacell, les nouvelles fibres éco-responsables

On ne le répétera jamais assez, la fast-fashion est l’une des causes de pollution les plus nocives de la planète. Un constat face auquel chercheurs et designers se mobilisent et créent de nouveaux textiles innovants, biodégradables et naturels, à l’image de ces deux nouveaux-nés, Seaqual et Seacell, venus du fin fond de nos océans.

Seaqual
Selected by PROMOSTYL
Seaqual, des océans à nos vêtements

Conçu pour canaliser les quelque 12 millions de tonnes déchets présents dans les océans, le concept Seaqual permet de créer des fibres de polyester à partir de plastiques récoltés au large de la Méditerranée par des pêcheurs.

Seaqual
Selected by PROMOSTYL

Une fois nettoyés et transformés, ces fils recycles peuvent également être mélangés avec des fibres naturelles ou être utilisés tels quels et ce pour des applications diverses et variées. Prêt-à-porter, vêtements de sport ou encore textiles pour le secteur automobile : tout est possible !

Seaqual
Selected by PROMOSTYL

Utiliser un tel textile, similaire au polyester classique, permet ainsi de réduire de 40% la consommation d’eau, de 50% celle d’énergie et de 60% les émissions à effet de serre. Même les finitions et teintes qui y sont apposées sont garanties respectueuses de l’environnement.

Seaqual
Tissus LEMAR – Selected by PROMOSTYL
Seaqual
Tissus LEMAR – Selected by PROMOSTYL

Une option durable et éco-friendly qui a déjà su séduire de nombreux producteurs sur le marché textile, comme par exemple Lemar (photos ci-dessous), Textil Santandernia, A Sampaio ou encore Sofileta, qui déclinent Seaqual dans une variété de couleurs, de textures et d’imprimés variés. Récemment, Seaqual a collaboré avec le label américain Gant pour concevoir une paire de sneakers naturellement respirantes en déchets plastique recyclés.

Seaqual
Tissus LEMAR – Selected by PROMOSTYL
Seaqual
Tissus LEMAR – Selected by PROMOSTYL
Seaqual
Tissus Sofileta – Selected by PROMOSTYL
Seacell, les algues devenues fibres

Si Seaquel revalorise le plastique déchargé dans les océans, Seacell utilise quant à lui une autre ressource maritime : les algues brunes. Connus sous le nom de Ascophyllum nodossum, ces végétaux aquatiques peuvent être mélangés à de la cellulose, une forme de pulpe de bois, pour former une fibre textile, matière première de vêtements et autres pièces de prêt-à-porter permettant d’économiser sensiblement en eau et énergie.

Seacell
Selected by PROMOSTYL

En outre, cette nouvelle matière présente des avantages notables pour la santé, les algues contenant des nutriments permettant de ralentir le vieillissement, réduire les agressions cutanées, prévenir des mauvaises odeurs et protéger notre corps de bactéries. Autant de qualités qui en font la matière idéale à la confection de sous-vêtements et de prêt-à-porter pour enfants.

Seacell
Selected by PROMOSTYL

Nommé “technologie de développement durable” de l’année par les European Union Environmental Award, le Seacell a déjà été développé par le fabricant Italien Tintex comme la référence n°5275 (photos ci-dessous) sélectionné au salon Performance Days de Munich, et déjà adopté par des marques comme Truly au Royaume Uni ou encore FTC Cashmere en Allemagne.

Seacell
Tissus Tintex – Selected by PROMOSTYL
Seacell
Tissus Tintex – Selected by PROMOSTYL
Seacell
Tissus Tintex – Selected by PROMOSTYL