LE DEVENIR DES FASHION WEEKS

Le monde de la mode déjà chamboulé et en pleine mutation, a vu ses standards évoluer depuis plusieurs saisons, l’étape mondiale du Covid ne faisant qu’accentuer ces réflexions de fonds, à savoir date et format des présentations des collections, ou encore pertinence des fashion weeks…

Des questions présentent depuis un moment

Ces questions ne datent pas d’aujourd’hui puisque qu’en effet fin 2015 déjà, le CFDA, l’équivalent de la Fédération de Couture aux Etats-Unis, avait envisagé plusieurs pistes pour réorganiser la façon dont les nouvelles collections sont présentées lors des semaines de la mode new-yorkaise. Et pour cause, “les créateurs, les distributeurs et les éditeurs s’interrogent depuis un certain temps sur la pertinence de la Fashion Week dans son format actuel”, nous précisait Steven Kolb, son PDG.

Selected by

Et puis dès 2017 s’en suivent annonces et actions de grandes maisons comme Burberry qui présente ses défilés de collections homme et femme mixées, l’ensemble étant immédiatement disponible à la vente à la fois en boutique et en ligne. Gucci prend également la décision de rassembler ses collections hommes et femmes et ne proposer que des défilés mixtes.

Selected by

« Dans un monde qui est devenu de plus en plus instantané, la façon actuelle de présenter une collection quatre mois avant qu’elle ne soit disponible pour les clients est une idée datée et qui n’a plus de sens » témoignaient alors le créateur américain Tom Ford.

Simplifier le processus de production et sortir du “cercle vicieux du système actuel”, une tornade infernale pour Demna Gvasalia, le directeur artistique du collectif Vêtements et de la marque Balenciaga, qui “tue à la fois la créativité et le business”.

Selected by
L’après covid, une étape clé dans le futur des fashion weeks

Et maintenant alors? Certains renoncent complément au défilé, d’autres conviennent de shows non professionnels, exemple donné par Givenchy.

L’après confinement ouvre à de nouvelles annonces… Il y a quelques jours, le directeur artistique de la maison Gucci, Alessandro Michele, a annoncé qu’il allait désormais choisir son propre tempo pour présenter ses collections et défilés. Le créateur ne souhaite plus céder au rythme effréné de la mode, un désir déjà exprimé par plusieurs grandes maisons.

Selected by

Dans un long texte publié sur son compte Instagram, Alessandro Michele explique avoir mené une réflexion à l’occasion du bouleversement induit par la crise du coronavirus.

“Ces jours de confinement, dans ce temps suspendu, j’essaie de me demander quel est le sens de mes actions”, écrit-il dans ce texte. “Nos actions irréfléchies ont brûlé la maison dans laquelle nous vivons et à ma petite échelle, je sens l’urgence de changer beaucoup de choses dans la manière dont je travaille ».

S’ouvre, pour sur, un nouveau chapitre dans la mode où nous serons tous acteurs …

4 réponses sur “LE DEVENIR DES FASHION WEEKS”

Les commentaires sont fermés.