FAQ - LES PRINCIPES

Comment ces Books sont-ils segmentés ?

 

Les archétypes sont des typologies universelles influençant les comportements humains.

 

Ils ont été élaborés par le psychiatre suisse Carl Jung afin de catégoriser des profils de pensée humaine pour cerner les comportements d'une communauté ou d'une culture.

 

Pour mieux appréhender les cibles, Promostyl se base sur cette classification de traits de caractère absolus pour segmenter les consommateurs, puis pour obtenir ses prévisions, en l’adaptant à des comportements plus contemporains Carl Jung a identifié 4 grands archétypes qui se traduisent chez Promostyl par :

 

 

1) ÉLITISTE

Ce sont des Individualistes qui ont besoin de se distinguer. Cet archétype répond au besoin de montrer sa singularité, de se reconnaître entre élites ou initiés, de posséder des objets rares, personnalisés ou exclusifs, qui nécessitent un savoir-faire traditionnel.

Ce sont des conservateurs qui ont besoin de ralentir. Cet archétype répond au besoin de repenser la société en puisant dans les codes du passé (savoir-faire, tradition, rassurants, connus et ayant fait leurs preuves.)

 

L’archétype Élitiste est en recherche d’évolution personnelle et spirituelle dans les traditions et la culture. Il possède une réelle volonté de faire évoluer les pensées par ces éléments. Il évolue dans des environnements modernes, axés sur le futur à condition d’y trouver authenticité et exclusivité.

 

 

2) TECHNOLOGIE

Ce sont des Individualistes qui ont besoin de se distinguer. Cet archétype répond au besoin de montrer sa singularité, de se reconnaître entre élites ou initiés, de posséder des objets rares, personnalisés ou exclusifs, qui nécessitent un savoir-faire de technologie de pointe.

lls ont une appétence au Progrès et ils ont besoin d’accélérer. Cet archétype répond au besoin d’embrasser son époque et de la faire évoluer vers de nouveaux horizons en adoptant des nouveaux comportements, en privilégiant la prise de risque, les expériences et la nouveauté.

 

L’archétype Technologie à une appétence sur ce qui repousse les limites de l’évolution scientifique, technologique et organique de l’humain. Il est sans cesse en quête de stimulation et de changement.

 

 

3) NATURE

Ce sont des Collectifs qui ont besoin de s’intégrer. Cet archétype répond au besoin d’adopter les codes du plus grand nombre. Il intègre des « suiveurs » mais aussi des personnes ou des marques visant le long terme, la cohésion sociale et une approche naturelle, créative et surtout bénéfique à la collectivité.

Ce sont des conservateurs qui ont besoin de ralentir. Cet archétype répond au besoin de repenser la société en puisant dans les codes d’un passé rassurant et ayant fait ses preuves comme le savoir-faire ou la tradition.

 

L’archétype Nature est avant tout en quête de solution à la survie de notre planète. Pour cela, il l’étudie, explore les différents moyens de la préserver, s’y adapte plutôt que de la forcer à s’adapter à nous. Cette adaptation et ce respect se fait aussi bien vis-à-vis de la planète que de ses semblables.

 

 

4)CONTRE-CULTURE

Ce sont des Collectifs qui ont besoin de s’intégrer. Cet archétype répond au besoin d’adopter les codes du plus grand nombre. Il intègre des « suiveurs » mais aussi des personnes ou des marques visant le long terme, la cohésion sociale, une approche créative, et surtout bénéfique à la collectivité.

 

Ils ont une appétence au Progrès et ils ont besoin d’accélérer. Cet archétype Répond au besoin d’embrasser son époque, de la faire évoluer vers de nouveaux horizons en adoptant de nouveaux comportements, et privilégier la prise de risque, les expériences et la nouveauté.

 

L’archétype Contre-Culture est romantique, rebelle et créatif. Il va constamment chercher à secouer les pensées– presque à l’extrême – tant que cela permet de sortir de la tradition et de laisser place à un nouveau discours. Il est plus représenté parmi les plus jeunes générations.

 

Chacun des 4 archétypes contient 3 sous-archétypes.

 

Voici les 12 sous archétypes sous forme de schéma :

Quels sont les rythmes de ces influences ?

 

Nous avons 2 catégories de cahiers influence :

 

Celui lié à la mode répond au rythme saisonnier de l’industrie textile. C’est-à-dire deux fois par an correspondant à l’automne/hiver et au printemps/ été.

 

Celui lié au design, à l’architecture intérieur et au retail répondant à un rythme beaucoup plus long, est édité une fois par an en janvier.

Quelles sont vos sources ?

 

Notre bureau se base essentiellement sur le décryptage des mouvements sociaux politiques et culturels.

 

Nous suivons l’actualité, voyageons beaucoup tout en analysant les mouvements sur les principaux réseaux sociaux. Nos sources proviennent également des retours de notre réseau international que nous partageons lors des phases de brainstorming qui abordent à la fois le domaine créatif mais aussi le domaine marketing.

Posez vos questions