Mode numérique et défilés virtuels : un aperçu du nouveau rythme de la mode

Alors que Paris a clôturé sa première Fashion Week haute couture 100% digital, tour d’horizon de ce que nous réserve la mode à l’heure du “nouveau monde”.

En Scandinavie, business as usual

C’était l’une des premières fashion week à l’avoir annoncé : les défilés danois se feront en présentiel ou ne se feront pas. Résultat ? La semaine de la mode de Copenhague se déroulera bien du 9 au 12 août prochain, dans une capitale relativement peu impactéE par la pandémie. “Nous avons de la chance que le pays se soit déconfiné beaucoup plus rapidement que prévu.” a commenté Cecilie Thorsmark, CEO de la Copenhagen Fashion Week. Une opportunité partagée par celle de Stockholm, qui après deux saisons annulées pour cause de manque de financement, convoque de nouveau journalistes et acheteurs du monde entier pour découvrir les nouvelles propositions stylistiques de ces jeunes créateurs, du 26 au 28 août prochain.

Selected by
Septembre, le mois de toutes les interrogations

Première à ouvrir le bal du redouté fashion month, New York, encore au cœur d’une vague de contagions sans précédent, a officiellement opté pour une version digitale de sa semaine de la mode. En conformité avec les nouvelles règles de distanciation sociale, certains designers ont pour autant affirmé leur volonté de se démarquer du format vidéo, largement popularisé en ces temps de crise. C’est le cas de Kerby Jean-Raymond, fondateur du label Pyer Moss et habitué des shows spectaculaires qui a été le premier à lancer les hostilités avec l’annonce d’un événement hors du commun : la projection de son nouveau film “American, Also”, non pas dans une salle de cinéma mais en mode drive-in. Même chose pour Proenza Schouler ou Collina Strada qui comptent bel et bien marquer le coup pour cette nouvelle édition de la Fashion Week, après de longs mois difficiles. En France, la FHCM joue la carte de l’optimisme et a annoncé d’emblée, malgré les risques d’une seconde vague à la rentrée, la tenue d’une Fashion Week parisienne en bonne et due forme, du 28 septembre au 6 octobre, tout en assurant mettre en place des protocoles sanitaires stricts. Un parti-pris audacieux suivi par la Camera Della Moda milanaise qui conditionne toutefois la tenue de ses défilés à l’approbation finale des autorités, tout en lançant, en parallèle une plateforme digitale collaborative. Au cas où.

Selected by
Un mois de Janvier chargé

Covid-oblige, certains événements incontournables du printemps avaient été reportés d’emblée à l’an prochain. C’est le cas du Pitti Uomo qui organisera par conséquent ses présentations physiques en janvier 2021, après un événement digital en juillet dernier :  le Pitti Connect. En début d’année, on retrouvera également Giorgio Armani qui présentera un défilé couture Privé en petit comité au Palais Orsini tout comme Chitaso Abe, fondateur de Sacai, qui livrera sa première collection couture pour Jean Paul Gaultier, en tant que designer invité. Même chose pour Balenciaga, qui n’a cependant pas encore confirmé de nouvelle date suite à son absence de la Fashion Week couture digital. Quant à Off-White, la marque expérimentera le see now, buy now sous la houlette de Virgil Abloh et fera ainsi défiler son prêt-à-porter féminin et masculin printemps-été 2021 également en janvier prochain.

Selected by

3 réponses sur “Mode numérique et défilés virtuels : un aperçu du nouveau rythme de la mode”

Les commentaires sont fermés.