Assurer une teinture vive et durable à nos tissus sans polluer l’environnement ? C’est désormais possible avec les pigments microbiens, comme le démontrent Laure Fernandez et son projet “Future Artisans”.

Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL
Des motifs réalisés par des micro-organismes

Source d’attraction principale d’un tissu, la couleur anime le prêt-à-porter de ses nuances et autres palettes chromatiques. Problème : les colorants synthétiques ne cessent d’intoxiquer l’environnement de leurs composants chimiques contribuant à faire de la mode l’un des secteurs les plus polluants.

Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL

À l’inverse, les pigments naturels révèlent généralement une brillance moindre et une faible durabilité. Une impasse à laquelle Laure Fernandez, jeune diplômée d’Esimode, a tenté de répondre avec son projet “Future Artisans”, lauréat du Kering Award for sustainable Fashion 2017. Son principe ? Créer des motifs uniques grâce aux micro-organismes, des bactéries capables de s’étendre tout en générant des pigments surréalistes via des stimuli externes, comme par exemple des vibrations sonores.

Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL

“Leur véritable beauté, créée par la pollinisation croisée de micro-organismes, de sons et de textiles, réside dans ce qu’ils permettent de réinventer le sens du luxe tout en suscitant un discours sur l’origine des couleurs.” a expliqué celle qui est également passée par le London College of Fashion, en suivant le cursus “Fashion Future”, entre science, mode et nouvelles technologies.

Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL
Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL
Le futur de la mode

Ouvert à tous les étudiants de Master de la London College of Fashion, Le ‘Kering Awards for Sustainable Fashion est un concours au cours duquel les étudiants doivent proposer des solutions créatives et réalisables, en réponse à une problématique posée par les deux marques du groupe Kering qui participent à cette édition 2017: Gucci et Stella McCartney.

Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL
Laure Fernandez, Kering Award, Sustainable Fashion, Future Artisans,
Selected by PROMOSTYL

Parmi les 10 projets retenus sur la centaine de candidatures, on note de multiples propositions en matière textiles alternatifs (réalisés à partir de pigments microbiens, de liège, de bio-résine ou encore de fibres de pomme) mais aussi d’outils numériques permettant de sensibiliser le public et les entreprises au développement durable dans la mode : consommation réfléchie et soin apporté aux vêtements, cycle de vie des vêtements circulaires, mais aussi meilleure transparence de la chaîne de production. Un véritable incubateur tourné (enfin) vers la mode de demain !

Selected by PROMOSTYL

2 commentaires

  1. Ping : best site

Commentaires fermés