7 Avril 2022 – Par Promostyl

FASHIONING MASCULINITIES : UNE EXPLORATION DU PASSÉ, DU PRÉSENT ET DU FUTUR

DU VÊTEMENT MASCULIN

Après avoir été mis de côté et traité comme l'enfant illégitime de la mode pendant des années, la mode masculine a, au cours des dix dernières années, affirmé sa domination et son potentiel, et elle peut désormais le crier haut et fort grâce à l'exposition du Victoria and Albert Museum, Fashion Masculinities, en partenariat avec Gucci, qui plus est.

Entrée d'exposition

L'exposition va au-delà d'une simple exploration de la mode masculine, elle explore son origine, explique comment elle est devenue si polyvalente et comment même certaines des perspectives sur la question du genre et de l'orientation sexuelle existent en fait depuis plus longtemps que nous ne le savions. Plus qu'une simple exposition de mode, l'expérience se lit aussi comme une plongée en profondeur dans l'étude moderne des hommes : 

« Il semble nécessaire de suggérer une désertion, loin des plans et des uniformes patriarcaux. Déconstruire l'idée de masculinité telle qu'elle a été historiquement établie. Ouvrir une cage. Lancer un chant. Il est temps de célébrer un homme libre de pratiquer l'autodétermination, sans contraintes sociales, sans sanctions autoritaires, sans stéréotypes étouffants. »

Les paroles d'Alessandro Michele résonnent lorsque vous traversez l'exposition. C'est tout ce qu'il a déclaré. 

Undressed
Undressed

La première partie, intitulée "Undressed", vous emmène dans l'exploration de l'esprit d'un jeune homme romantique européen du 18e siècle visitant l'Italie dans le cadre d'un Grand Tour (en fait, l'ancêtre du voyage moderne en Europe que tant de gens font avec leurs amis), dont l'admiration pour les corps sculptés qu'ils voyaient dans les peintures et les statues est utilisée pour introduire les bases de l'inspiration derrière la visualisation du corps masculin.

Overdressed
Diary of a Victorian Dandy by Yinka Shonibare

La deuxième partie, intitulée "Overdressed", traite en profondeur de l'habillement flamboyant et exubérant des années 1960 et de la manière dont, à l'heure de la libération de l'ère numérique, les créateurs et les personnes qui le portent se réapproprient le pouvoir des couleurs vives et des motifs pour exprimer un plus large panel d'identités.

Redressed
Redressed

La troisième et dernière partie de l'exposition "Redressed" est exactement la conclusion à laquelle elle fait penser. En se concentrant sur la technique initialement exclusivement masculine qu'est le tailoring, elle a établi une évolution claire et vraiment puissante de celui-ci et la réinvention de deux siècles de convention.

Au-delà des vêtements, on trouve également des installations vidéo, des citations, des portraits, tous destinés à donner une origine et une légitimité au Menswear et surtout à ce qu'il pourrait devenir. 

Exhibit poster

Comme nous l'avons dit, un tel événement était attendu depuis longtemps et a suscité des conversations très intéressantes entre les visiteurs : 

Promostyl : Pensez-vous que les détails du tailoring classique pourraient revenir sur les podiums ?

Mick (23, Élève à la Central Saint Martins) : “Ce sera toujours une institution, c'est sûr, mais je pense que c'est maintenant officiellement destiné aux porteurs traditionnels, à ceux qui les ont toujours portés... la vieille génération. Les plus jeunes veulent de l'amusement et de l'innovation, ça ne sert à rien d'être coincé dans le passé, aussi formidable qu'il ait pu être...”

Promostyl : Pensez-vous que les formes et les détails plus féminins des vêtements pour hommes vont dépasser les frontières de la génération Z ?

Daniel (32, fashion blogger) : “Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème générationnel. Cette exposition prouve qu'il y a toujours eu une touche de féminité dans la mode masculine, quelle que soit l'époque, mais qu'elle a été enterrée à un moment donné à cause de l'archaïsme patriarcal. Heureusement, nous nous éloignons de cette tendance et voyons maintenant des hommes de toutes les générations et de toutes les orientations sexuelles adopter le look féminin. Il n'a pas besoin de s'étendre au-delà d'une génération, mais plutôt au-delà d'un certain type de personnes.”

Promostyl : Pensez-vous que les robes et les jupes pour hommes vont officiellement devenir courantes ?

Dean and Allan (56 and 58, passionés de mode & aanciens journalistes de mode)  : “Cela va prendre un moment. On n'en a pas l'impression parce qu'on le voit tellement dans les magazines et les éditoriaux, mais on n'en est pas encore là, les gens sont encore très dédaigneux de ce style, il y a encore une stigmatisation importante autour de ça, et même parmi ceux qui l'acceptent et l'aiment, il y a tout le débat sur quels hommes peuvent ou ne peuvent pas le porter... il y a encore un long chemin à parcourir malheureusement."

Un commentaire

Commentaires fermés