Créatrice confidentielle au patronyme singulier, Magda Butrym se lance à la conquête du marché français en s’invitant dans les chics allées du Bon Marché. Radiographie d’un label en voie d’expansion.

Magda Butrym
Magda Butrym

Une esthétique vintage revisitée

Magda Butrym. Si son nom sonne encore comme celui d’une anonyme, ses créations inondent depuis plusieurs saisons les streetstyles ponctuant inlassablement les défilés de Fashion Week. Décrite comme une “exploration sophistiquée de la féminité”, la marque éponyme de cette styliste de 32 ans séduit les modeuses averties de son percutant sens de l’équilibre modeux.

Magda Butrym

Magda Butrym

Oscillant entre inspirations vintage et tendances contemporaines, les silhouettes de sa collection automne-hiver 2018-2019 puisent dans l’esthétique néo-kitsch du Las Vegas des années 70. Santiags minimalistes immaculées, lavallières de soie flottantes ou trench enveloppant au col bijouté se nourrissent ici d’archives iconographiques, revisitées sur un mode résolument citadin.

Magda Butrym

Magda Butrym

Un artisanat polonais valorisé

Car si elle aime jouer avec les inspirations, Magda Butrym n’en demeure pas moins une créatrice pragmatique, qui souhaite mettre son savoir-faire au service des femmes de son temps. Après avoir travaillé pour d’autres maisons de mode, la jeune femme fonde en 2014 sa marque éponyme à Varsovie et s’applique à confier la fabrication de ses vêtements à des ateliers dispersés à travers toute la Pologne.

Magda Butrym

Magda Butrym

Il en sort des textiles tissés, des cuirs tressés et des ornements brodés entièrement à la main, mettant en lumière un artisanat local méconnu sur la scène internationale. Sens du détail et raffinement distinguent ainsi les collections de Magda Butrym, dont l’excellence lui a permis de se hisser cette année parmi les 20 finalistes du prix LVMH, créé pour soutenir la jeune création. Ou quand la mode de l’Est part à la conquête de l’Ouest.

Magda Butrym

Magda Butrym